À Ajaccio, une enseignante d'EPS conteste sa mutation à Dijon



Elle le répète à l'envi : elle ne partira pas. "Je suis là depuis toujours. Je ne viens pas d'arriver. Je ne suis pas une touriste !" Avec une vingtaine de collègues et soutiens, Julie Girault est venue protester contre sa mutation devant le rectorat hier matin. Cette enseignante en EPS au collège du Stiletto a récemment reçu son affectation dans l'académie de Dijon, à compter de septembre.

"Je n'ai pas assez de points", explique l'enseignante, qui a obtenu son Capes et est actuellement stagiaire. "Pour pouvoir rester en Corse, il me faudrait 1 550 points. Or, je n'en ai que 840". Ce nombre de points dépend en partie du nombre d'heures de cours dispensées ces deux dernières années. Problème : selon Julie Girault, l'enseignante n'a pu accumuler suffisamment d'heures. "Manque de pot, il y a eu la pandémie ! Je n'ai pu faire qu'un contrat de quatre heures par semaine et un autre de dix heures hebdomadaires", explique-t-elle.

(Lire l'article complet chez nos amis de Corse-Matin en cliquant ici ).

L'INFO