top of page

Artificialisation, urbanisation soutenue d'Ajaccio...



Les programmes immobiliers se sont multipliés ces dernières années dans la périphérie ajaccienne, artificialisant massivement les terres et contribuant largement à la périurbanisation d'Ajaccio. Un phénomène qui répond à une demande mais qui trouve déjà ses limites.

Passé la stupeur, de nombreuses voix s'étaient élevées au lendemain du sinistre du Patio, pour dénoncer l'urbanisation soutenue que connaît la périphérie d'Ajaccio et dont cet épisode venait rappeler les dérives. Au-delà des réseaux sociaux, les conseillers municipaux d'opposition Jean-Michel Simon et Danielle Antonini, s'étaient emparés de la question en décembre pour fustiger une "urbanisation galopante" pour le premier, "outrancière, anarchique" pour la seconde, cette dernière appelant alors à "arrêter le massacre". Au-delà de la controverse politique, les modifications profondes et visibles qu'a connues le territoire ajaccien ces dernières années trouvent un reflet éloquent dans les chiffres.


(Lire l'article complet chez nos amis de Corse-Matin en cliquant ici).

| L'ACTU

bottom of page