L'agression d'un photographe de Corse-Matin, "un acte inqualifiable"


Un acte inqualifiable !", les sections SNJ, FO, CGT, STC de Corse-Presse et la Société des journalistes de Corse-Matin réagissent à l'agression dont a été victime un photographe du journal, Florent Selvini, ce mercredi en début d'après-midi à Ajaccio, de la part d'un groupe d'anti vax qui bloquaient l'entrée de la Collectivité de Corse à Ajaccio.


Voici le texte de leur communiqué :


"Inqualifiable ! Intolérable ! Inadmissible !

Il n'y a pas de mots assez forts pour exprimer notre sentiment après l'agression violente et lâche dont a été victime un de nos collègues cet après-midi à Ajaccio.

Un de nos photographes a été pris à partie, devant l'hôtel de la Collectivité de Corse, par des personnes participant à une manifestation " anti-vax " et a été agressé parce qu'il est… journaliste !

La scène est surréaliste. Un individu tenait notre collègue pendant que deux autres le frappaient à coups de poing et de pied. Notre photographe a été blessé au visage.

Des insultes ont également fusé à destination de notre titre : "Menteurs !", "Vendus !".

Notre collègue a déposé plainte de même que le directeur de publication de Corse-Matin au nom de notre titre.

Le climat d'hostilité envers les journalistes, qui sont pour certains ici comme sur le continent des boucs émissaires, a atteint son paroxysme et une limite a été franchie.

Nous tenons à témoigner notre solidarité envers notre collègue photographe, nous sommes à ses côtés comme nous sommes aux côtés de tous les journalistes agressés dans l'exercice de leur travail.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'agression dont il a été victime.

Ces démonstrations de haine et de violence d'individus complotistes et paranos n'empêcheront pas les journalistes de Corse-Matin de continuer à exercer leur mission d'informer la population de Corse avec la plus grande rigueur et en toute liberté."

L'INFO