L'alerte sécheresse renforcée en Corse-du-Sud, de nouvelles mesures de restriction d'usage de l'eau



Après la Haute-Corse le 13 juillet, c'est au tour de la Corse-du-Sud de passer au niveau d'"alerte sécheresse renforcée". L'annonce a été faite ce mardi 19 juillet par la préfecture. Le niveau d'"alerte sécheresse" avait été instauré dans le département le 24 juin, mais le comité de suivi hydraulique qui rassemble les services de l'Etat, de la Collectivité de Corse, les représentants des maires et des socio-professionnels s'est réuni le 12 juillet et "a fait le constat d'une nette aggravation du déficit de la ressource en eau dans toute la Corse" annonce le communiqué de la préfecture.

Des mesures de restriction et d'interdiction d'usage de l'eau viennent renforcer celles qui avaient été mises en place le 24 juin. Valables sur l'ensemble du département à partir d'aujourd'hui, elles "sont applicables aux propriétaires privés ainsi qu'aux collectivités publiques, quelle que soit l'origine de l'eau, publique ou privée, depuis un prélèvement de surface ou en nappe d'accompagnement, un forage, un pompage ou un captage" précise le communiqué.


Sont interdits à toute heure :

  • le lavage des véhicules hors des stations professionnelles équipées d'économiseurs d'eau (système de recyclage de l'eau de lavage, système à haute pression), hormis ceux soumis à impératifs techniques pour des travaux de carrosserie ;

  • le lavage des véhicules professionnels, hormis ceux soumis à impératifs sanitaires ou techniques (bétonnière…) et sous réserve qu'ils le soient dans une aire prévue à cet effet ;

  • la vidange et le remplissage des piscines privées (hors exploitation professionnelle) et bassins d'agrément ;

  • le lavage des bateaux sauf suite à des travaux sur coque ou à l'entretien du moteur, hors bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;

  • l'arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d'agrément ;

  • le lavage ou l'arrosage des voies de circulation privées et des terrasses privées, y compris par brumisateur ;

  • l'arrosage ou l'irrigation de terrains non cultivés

(Lire l'article complet chez nos amis de Corse-Matin en cliquant ici).

L'INFO