La collecte de médicaments usagés aussi en baisse en Corse



Le constat est national. Il est posé dans le prolongement de la crise sanitaire par Cyclamed, l'association chargée de collecter et de valoriser ces produits. Et à certains égards, il pourrait renvoyer un signe positif. Explications de Thierry Moreau-Defarges, président de la structure

Les insulaires auraient tendance à garder plus de médicaments que la moyenne dans leur armoire à pharmacie.

C'est ce que laisse penser, de prime abord au moins, le constat dressé par Cyclamed, l'organisme national dont la mission est de collecter puis de valoriser les médicaments non utilisés (MNU).

"La Corse est la première région de France, si on considère le volume d'achats de médicaments par habitant. En même temps, elle fait partie des dernières du classement en termes de retour de médicaments non utilisés", observe Thierry Moreau-Defarges, président de Cyclamed.

Cette évaluation est selon lui sujette à deux interprétations différentes. "Nous pouvons penser que les gens achètent des médicaments et les consomment. Ce qui signifie qu'ils prennent bien soin de leur santé", estime-t-il.


Lire l'article complet chez nos amis de Corse Matin en cliquant ici

L'INFO