Téléporté à Ajaccio : ce qui se fait ailleurs



La semaine passée, tandis que la Métropole de Lyon abandonnait un projet controversé de téléporté, à Toulouse, le maire Jean-Luc Moudenc et la présidente de région Carole Delga, inauguraient le téléphérique urbain le plus long de France.


La forte hostilité des citoyens soulevée à l'occasion d'une concertation publique a eu raison du projet lyonnais porté par les Verts et ce, en dépit "des signaux positifs des études techniques", selon les mots de Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, rapportés par Le Progrès. Plus de 6 000 contributions, très majoritairement négatives, avaient en effet été recueillies. Le téléporté était censé relier Francheville à Lyon pour résoudre les importants problèmes d'embouteillages rencontrés dans l'Ouest lyonnais.

Deux jours après cette annonce, Toulouse inaugurait avec un retard conséquent lié à la crise sanitaire, "Téléo", le plus long téléphérique urbain de France, dépassant celui de Saint-Denis de la Réunion : une ligne de 3 km, soutenue par cinq pylônes, comprenant trois stations et 15 cabines pouvant accueillir chacune 34 personnes. Le téléphérique de l'Océan Indien tout comme celui de la Garonne ont été construits par l'entreprise Poma, celle-là même qui devrait commencer au troisième trimestre 2023 les travaux de construction du téléporté ajaccien, reliant Saint-Joseph à Mezzavia.

Lire la suite via nos confrères de Corse Matin en cliquant ici.

L'INFO