Tous ensemble contre les violences faites aux femmes



À partir de ce jeudi et jusqu'au 10 décembre, rassemblements, expositions, rencontres et campagnes d'information et marches silencieuses ponctueront les "Orange days", l'opération lancée par l'ONU à l'échelon international. L'association Savannah a répondu à l'appel

"Stop aux violences faites aux femmes !'' Jeudi 25 novembre, journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, Mylène Jacquet, présidente de l'association Savannah appelle au rassemblement à 18 heures sur la place Campinchi, à Ajaccio. Sa voix résonne avec celle des équipes du centre d'information sur les droits des femmes et des familles - CIDFF - de la Corse-du-Sud, la structure à l'initiative de ce moment collectif. Ainsi se crée dans l'espace public l'édition 2021 des "Orange days", en référence à la campagne internationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

"Jusqu'au 10 décembre, différentes actions, à savoir des expositions, lectures, conférences, débats et autres séquences d'information, seront menées à travers le territoire par les diverses structures engagées dans ce combat, avec l'appui des acteurs institutionnels*", résume-t-elle. Lors de cette première soirée en centre-ville, les manifestants proclameront, au travers de banderoles et pancartes, leur détermination à lutter pour l'égalité hommes-femmes et à combattre toutes les violences sexistes et sexuelles. Leur méthode fera appel à une chorégraphie également. "Mais il n'est pas prévu de prise de parole", commente Mylène Jacquet. Elle espère mobiliser large. "Plus il y aura de monde sur la place, plus cela signifiera que les gens sont sensibles à ce fléau." Elle estime nécessaire de mettre toujours plus de visibilité sur la cause des femmes victimes de violence. "Depuis quelques années, les lignes ont un peu bougé. Mais il faut continuer. Il reste un long chemin à parcourir. Lorsque nous allons à la rencontre du plus grand nombre en distribuant des flyers lors des foires par exemple, nous nous apercevons que beaucoup ignorent la manière dont s'enclenche puis se déploie le cycle de la violence au sein du couple", remarque-t-elle.

Lire l'article complet chez nos amis de Corse Matin en cliquant ici

L'INFO