Traversée de Mezzavia : dernière phase dans la douleur




Comme prévu, les travaux seront livrés à la fin du mois de juillet. Les commerçants saluent tous la nécessité du chantier qui aura duré 18 mois mais la majorité sort essorée par un impact important sur leur activité. Le manque de stationnement demeure la principale critique

Le feu intermittent de trois minutes régule la circulation au cœur de Mezzavia depuis plus d'un an. Impossible de traverser le quartier périphérique d'Ajaccio sans passer par les fourches caudines du tricolore. « Il nous a mis par terre », reprennent les commerçants interrogés. Difficile pourtant de faire autrement lorsque l'on s'attaque à la réfection complète de la traversée de Mezzavia.

Serpent de mer des municipalités précédentes, le chantier a enfin débuté en février 2021 alors que pas un seul coup de pelle n'avait été administré depuis 40 ans. Parmi les riverains et les commerçants, on ne trouve personne pour contester la nécessité et l'urgence des aménagements : trottoirs beaucoup plus larges, éclairage, mobilier, revégétalisation, piste cyclable, réseaux sous-terrain d'eau pluviales. Tout est neuf. Mais à l'heure où débute l'avant-dernière phase, la septième sur huit, l'heure du bilan économique s'approche pour nombre de commerçants « à genoux ».

Lire la suite via nos confrères de Corse Matin en cliquant ici.

L'INFO