Vers une fin de conflit à la CPAM de Corse-du-Sud



Les traits sont tirés, les voix cassées. Les cernes indiquent mieux qu'un long discours le manque de sommeil. La semaine a été longue dans les locaux de la CPAM de Corse-du-Sud.

Depuis vendredi pourtant, on sent de manière palpable qu'une autre dynamique s'est mise en place avec l'arrivée à Ajaccio d'une directrice de la caisse nationale pour mener les négociations avec les représentants des personnels. "Elle a la réputation de dénouer les situations compliquées sur tout le territoire, c'est une sorte de casque bleu", confiait un syndicaliste hier en fin de matinée.

Car, finalement, les demandes du personnel n'étaient pas si aberrantes : demandes d'une organisation cohérente, de fiches de postes définies correctement, d'effectifs suffisants et suffisamment qualifiés, du retour d'une véritable relation de proximité avec le public... Demande de justice aussi dans le traitement des salariés. Bref, ces salariés-là veulent travailler mieux et rappellent que lorsque des employés viennent au bureau avec la boule au ventre, lorsqu'ils perdent le sens de leurs missions, ils perdent aussi en efficacité.


(Lire l'article complet chez nos amis de Corse-Matin en cliquant ici).

| L'ACTU